Archives pour la catégorie Peinture…

Héroïne de la machine temporelle…

redites-moi-des-choses-tendres, nu, acrylique, board, grey, painting, body, soluto

Huile sur toile, 81 x 65 cm, 2019

redites-moi-des-choses-tendres, nu, acrylique, board, grey, painting, body, soluto

Détail

Si tu lui avais dit quand elle avait quinze ans
que cinq ans plus tard elle coucherait
avec un type chauve et qu’elle aimerait ça,
elle t’aurait trouvé très abstrait.

Richard Brautigan

Dont je viens de relire Mémoires sauvés du vent traduit par Marc Chénetier avec un étrange plaisir

Un cœur souple…

redites-moi-des-choses-tendres, nu, acrylique, board, grey, painting, body, soluto

Huile sur toile, 100 x 81 cm, 2019

redites-moi-des-choses-tendres, nu, acrylique, board, grey, painting, body, soluto

Détail, premier jet, mise en place, premiers jus

redites-moi-des-choses-tendres, nu, acrylique, board, grey, painting, body, soluto

Palette : Bleu de céruléum, terre de Sienne, terre de Sienne brûlée, rouge cadmium moyen, bleu de Prusse, vert de vessie, ocre jaune.

En s’armant, un peu, aussi, peut-être…

redites-moi-des-choses-tendres, nu, acrylique, board, grey, painting, body, soluto

Huile sur panneau, base acrylique, 50 x 70 cm, mars 2019
Noir d’ivoire, blanc de Titane, ocre jaune, rouge cadmium moyen ( et une pointe de céruléum) Palette Zorn

 

On s’aime

On s’aime, on se ment.
On s’aime en serment.
On s’aime en s’aimant.
On s’aime en sarment.
On s’aime en semant.
Ensemencement.

Paul Fort

Pigments, huile et sentiments au couteau à palette…

redites-moi-des-choses-tendres, nu, acrylique, board, grey, painting, body, soluto

Huile sur toile, 40 x 40 cm, mars 2019

 

Nous ne sommes pas libres (…) de séparer le corps de l’âme, comme fait le peuple, et nous sommes moins libres encore de séparer l’âme de l’esprit. Nous ne sommes pas des grenouilles pensantes, nous ne sommes pas des appareils objectifs et enregistreurs avec des entrailles en réfrigération, il faut sans cesse que nous enfantions nos pensées dans la douleur et que, maternellement, nous leur donnions ce que nous avons en nous de sang, de cœur, d’ardeur, de joie, de passion, de tourment, de conscience, de fatalité. La vie consiste, pour nous, à transformer sans cesse tout ce que nous sommes, en clarté et en flamme, et aussi tout ce qui nous touche. Nous ne pouvons faire autrement.

Nietzsche, Le gai savoir, préface…

 

S’efforcer, c’est appéter. Se relâcher, c’est sensualité…

redites-moi-des-choses-tendres, nu, acrylique, board, grey, painting, body, soluto

Huile sur panneau, base acrylique, 60 x 80 cm, mars 2019

 

La vie humaine peut être comparée à une course, et quoique la comparaison ne soit pas juste à tous égards, elle suffit pour nous remettre sous les yeux toutes les passions dont nous venons de parler. Mais nous devons supposer que dans cette course on n’a d’autre but et d’autre récompense que de devancer ses concurrents. S’efforcer, c’est appéter ou désirer. Se relâcher, c’est sensualité. Regarder ceux qui sont en arrière, c’est gloire. Regarder ceux qui précèdent, c’est humilité. Perdre du terrain en regardant en arrière, c’est vaine gloire. Être retenu, c’est haine. Retourner sur ses pas, c’est repentir. Être en haleine, c’est espérance. Être excédé, c’est désespoir. Tâcher d’atteindre celui qui précède, c’est émulation. Le supplanter ou le renverser, c’est envie. Se résoudre à franchir un obstacle prévu, c’est courage. Franchir un obstacle soudain, c’est colère. Franchir avec aisance, c’est grandeur d’âme. Perdre du terrain par de petits obstacles, c’est pusillanimité. Tomber subitement, c’est disposition à pleurer. Voir tomber un autre, c’est disposition à rire. Voir surpasser quelqu’un contre notre gré, c’est pitié. Voir gagner le devant à celui que nous n’aimons pas, c’est indignation. Serrer de près quelqu’un, c’est amour. Pousser en avant celui qu’on serre, c’est charité. Se blesser par trop de précipitation, c’est honte. Être continuellement devancé, c’est malheur. Surpasser continuellement celui qui précédait, c’est félicité. Abandonner la course, c’est mourir.

Thomas Hobbes, De la nature humaine, Chapitre IX

 

Exposition « Petits Plaisirs » à la Galerie d’Art Le Gisant à Dinan…

redites-moi-des-choses-tendres, nu, acrylique, board, grey, painting, body, soluto

Nous vous attendons nombreux à la Galerie Le Gisant durant le mois de décembre. J’y suis en bonne compagnie. Vernissage le vendredi 7 décembre 2018 !

Tous les renseignements complémentaires, sur la galerie et sur les artistes, sont au bout de ce clic  .

Ceux qui veulent en savoir plus peuvent me laisser un message, je leur répondrai personnellement ou transfèrerai leur demande aux galeristes.