Archives de l’auteur : soluto

Entre nous soit dit, interview de Soluto par Mélanie Croubalian sur la RTS…

Hier j’étais l’invité de Melanie Croubalian… Nous avons parlé de mon roman Redites-moi des choses tendres. Et puis, de fil en aiguille, pendant une heure, nous avons évoqué quelques souvenirs d’enfance, des joies et des chagrins d’amour, la peinture, la littérature. Quelques chansons, quelques documents sont venus ponctuer cette conversation. Je remercie vivement Mélanie de sa délicatesse et de la qualité de son écoute…
Le podcast est ci-dessous… Parlons donc d’amour…

paysage, croquis havrais, dessin, grey, soluto

Soluto, écrivain « Redites-moi des choses tendres » Ed. du Rocher

Né en 1961, Soluto est peintre et illustrateur. Un peintre qui revisite la peinture de genre, scène d’intérieur, paysages urbains, panoramas, routes. Il vit au Havre et mène une vie douce, indolente et paisible. Le jour il se claquemure dans son atelier pour peindre, dessiner, lire ses morts préférés ou écrire. À la tombée de la nuit, la tête étourdie de mots et les ongles farcis de couleurs, il sort de son refuge. On le voit alors perdre son temps, entre douleur et délectation, dans les plis du monde ordinaire. « Redites-moi des choses tendres » (Ed. du Rocher) est son premier roman, on lui doit également un recueil de nouvelles, « Glace sans tain » (Ed. Le Dilettante). Découvrez Soluto au micro de Mélanie Croubalian.

House by the railroad ; grimacer les ombres du soir…

paysage, croquis havrais, dessin, grey, soluto

42 cm par 30 cm, Décembre 2017, fusain

A*** Elle

L’hiver, nous irons dans un petit wagon rose
Avec des coussins bleus.
Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose
Dans chaque coin moelleux.

Tu fermeras l’œil, pour ne point voir, par la glace,
Grimacer les ombres des soirs,
Ces monstruosités hargneuses, populace
De démons noirs et de loups noirs.

Puis tu te sentiras la joue égratignée…
Un petit baiser, comme une folle araignée,
Te courra par le cou…

Et tu me diras: « Cherche! » en inclinant la tête,
Et nous prendrons du temps à trouver cette bête
Qui voyage beaucoup…

Arthur Rimbaud En wagon le 7 octobre 1870